retour accueil
Association PELOPS
Actions environnementales, partage de passions et de connaissances
  Pelops a suivi differentes sessions de travail (cueillette de graines, réalisatons de palets en argile) et de semis de palets avec le Centre d'Agriculture Naturelle. Cette méthode vise à obtenir une biodiversité maximale de plantes sur une même terrain pour qu'elles collaborent plutôt qu'elles ne se concurrencent.
 

Randonnées Pelops
Faune Sauvage

Ateliers Pelops
portraits d'acteurs et de passionnés
Les Oliviers
Nos amis

Centre d'Agriculture Naturelle.

Les campagne de régénérescence/reforestation de terres brûlées ou désertifiées se réalisent en trois phases:

- Récolte de graines sauvages dans les parcs urbains ou en pleine nature.
- Fabrication de palets d'argile ensemencés de 40 types de graines et séchage
- Dissémination des palets sur le site choisi..

23 11 08, Centre d'Agriculture Naturelle/ Panepistimiopoli
Ramassage de graines.
Le ramassage de graines à Panepistimiopoli avec le Centre d'Agriculture Naturelle a été lui aussi un succès en proportion avec les petit moyens de sensibilisation utilisés (mails, et bouche à oreille). Plus d'une quarantaine d'individus adultes et enfants.

Claire et Evarestos en pleine action de ramassage de graines

 

Panayoti Manikis, maître à penser de l'opération et responsable du Centre d'Agriculture Naturelle d'Edessa.
réalisation de palets à la main : une dose de graines mélangées pour 40 de terre
De l'eau pour humecter le tout

On touille pour faire une belle boule

 

Le résultat tient entre le pouce et l'index. Panayoti montre une boulette de terre prête pour la refertilisation / reforestation d'une nature abimée par le feu ou stérilisée par une agriculture intensive.
C'est le moment de mettre la main à la pâte

Tout le monde se met à la patouille et se régale, même les bébés.

Evarestos a un secret pour garder les mains propres...
Absents à l'image, Manolis, Evi, Myrto.

 

Semis intensifs sur les collines de Keratea, 4 et 5 oct 2008
Semis de graines sour forme de palets d'argile, technique issue des recherches de Massanobu Fukuoka, fondateur de l'Agriculture Naturelle.

Cette opération s'est déroulée sur deux journées consécutives, samedi 4 et dimanche 5 octobre soit une semaine après avoir réalisé en atelier/séminaire des palets d'argile dans les bâtiments des colonies de vacances de la Municipalité de Keratea.
30 tonnes de palets
enserrant une grande diversité de graines (légumes, plantes, buissons, arbres fruitiers et feuillus divers) ont été produits en atelier par un ensemble de volontaires, des enfants et des scolaires.
Une centaine d'individus et enfants
sont venus faire reverdir les monts de Keratea touchés par les flammes en 2007 en couvrant de palets toutes les surfaces de terre libre au sol. Environ six lieux ont été choisis pour cette opération d'envergure.
Si la préparation des palets et leur semis ont été des moments à la fois ludiques et plutôt physiques (!), le montage et la coordination de cet évènement par Panayotis Manikis, créateur en Grèce du Centre d'Agriculture Naturelle à Edessa est un véritable tour de force, partenarial, logistique, humain et bien sûr environnemental. On ne peut qu'être admiratif de sa pugnacité.

Panayotis a bienveillamment offert à l'association Pelops quelques sacs de palets pour nos futures plantations.

Journée 2 : Dimanche 5 octobre 2008

Cycle de régénération des forêts brûées à Keratea

8h 30,
les deux camions sont chargés des sacs de palets
ainsi que les Pick-Ups de la Municipalité
l'équipe de Pelops venue en renfort : Jean Charles, Julie, Clara 8 ans, Germain 4 ans, Evi, Myrto, Danaï, marc tient l'appareil.
Le brief d'explication et de bienvenue du Maire, Panayotis Manikis prendra ensuite la relève pour parler de la philosophie de travail du Centre d'Agriculture Naturelle.
Sur les lieux d'ensemencement, Clara et Germain remplissent les seaux.
Ca y est, je suis prêt!
L'aventure commence, Jean Charles, Julie et Germain dans les collines.
Les palets sont disposés en grande densité sur le sol sur les parties dénudées.
Un pin mort de soif temoigne du résultat déplorable d'une campagne de reboisement onéreuse, dépendante de l'homme et non suivie. Environ 95% de pertes!
Les pousses de pin ont été abandonnés dans le trou sans avoir été plantés. On voit encore le sachet d'emballage.
Quelques pins ont pris, mais ce sont de futurs candidats aux flammes.
Evi, Julie et Germain refont leurs provisions.
Danaï s'essaie au semis homéopathique.
C'est dur mais tout le monde prend un réel plaisir à cette opération.
Clara et Myrto sèment à tout vent.
 

Marc, lui, monte les sacs. Il se réconforte en pensant à Jean de Florette et espère gagner en musculature pour pouvoir affronter sa future récolte d'olives.

 

 

 
 
 

Pic-nic à l'ombre d'un bout de forêt rescapée.

Les enfants et les parents meurent de faim et de soif. Tout le monde éprouve une grande satisfaction d'avoir pu prêter main forte à cette opération.

 

 

Journée 1: Samedi 4 octobre

Le site de semis des palets est dénudé par les incendies et l'apauvrissemnt de la terre.
 Deux camions bien chargés nous attendent
Myrto et Danaï avec Panayoti Manikis (fondateur du Centre d'Agriculture Naturelle d'Edessa) Elles sont prêtes à reverdir les collines
Sur le chemin, des sacs de palets sont amassés pour approvisionner les semeurs répartis sur les collines.
Dimitri prépare la répartition des palets pour les semeurs. Il sera en fin d'après midi tout marron, recouvert de poussière de terre.
Les palets au sol à côté d'un nid de guêpe lui aussi en terre.
Une équipe se repose sous l'ombre d'un des rares arbres rescapé.
 

 

Fabrication de palets d'argile. 27 09 08

L'origine et la philosophie de cette campagne de reboisement.

La technique employée lors de cette campagne est issue des principes élaborés par le japonais Masanobu Fukuoka, agriculteur-chercheur en phytopathologie et philosophe fondateur de l'Agriculture Naturelle.
Elle se réalise sans travailler la terre, exige très peu de fertilisant naturel, pas de désherbage ni de pesticide, et ne nécessite aucun arrosage. Elle ne consomme aucune énergie, et requiert seulement l'entretien d'un écosystème harmonieux, productif et autosuffisant. La qualité de la terre s'améliore continuellement d'année en année, alors que l'agriculture classique conduit à l'augmentation de la dépendance aux apports artificiels et voit les sols s'apauvrir, s'éroder jusqu'à, pour certains, la désertification.
Ce qui fait l'intérêt de cette démarche est qu'elle se situe aux antipodes de l'agriculture traditionnelle et propose un système viable sur le long terme. Fondée sur 50 années d'observations c'est une véritable utopie pragmatique qui donne des résultats à la fois qualitatifs et quantitatifs propres à ébranler nos certitudes.
Pour en savoir plus : http://fukuokafarmingol.info/, site dédié à Fukuoka http://www.naturalfarming.us/, le site d'information sur les activités du Centre d'Agriculture Naturelle d'Edessa en Grèce

Les palets d'argile.

L'atelier Seminaire du 27 septembre conduit en présence d'adultes et d'enfants du plus jeune âge, nous a permis de découvrir les techniques fondatrices de cette "Agriculture Naturelle": le palet d'argile. Il est en soi un mini éco système qui se compose d'un mélange de graines dont l'hétérogénéité a été maximisée. On y retrouve des graines d'arbre, des plantes et buissons, des légumes divers.
Un palet finalisé contient un mélange aléatoire d'une dizaine de graines. Fukuoka a constaté que plus la diversité de variétés de plantes augmentent plus elles collaborent. Il n'y a dès lors plus de compétition.
Pour la reforestation et même en zone désertique, l'argile crée un substrat immédiat pour la germination des plantes aux premières pluies. Elles créront alors de l'ombre et retiendront l'humitité favorisant ainsi l'émergence d'un arbre, d'un buisson. Seules les plantes adaptées subsisteront.


La forme des palets et boules est variable


Palet en cours de germination

Fabrication des palets

La fabrication est très ludique et se décompose en plusieurs tâches simples tout à fait adaptés à la participation de jeunes enfants.
La préparation de la terre se fait dans des bétonnières (deux seaux de terre, une boîte de graines, une pelletée de zéolite pour maintenir l'humidité) d'où sortent des grosses boules meubles. Distribuées sur des tables les participants réalisent des boudins qui seront découpés puis mis à sécher. Les adultes et enfants papillonnent et effectuent à leur gré toutes les tâches disponibles dans une bonne atmosphère de travail. Les enfants se régalent à jouer avec la terre (les adultes aussi).

Compostion des mélanges de graines :

De tout, le plus diversifié possible. sur cette session, 40 variétés de graines sont réunies : légumes, céréales, graines sauvages, fleurs, buissons, "mauvaises herbes", arbres, fruitiers... en respectant une parité arbre/plantes. La nature fait le tri sans intervention de l'homme, seules subsistent les plantes adaptées. La proportion du mélange est d'environ une mesure de graines pour 40 de terre et d'argile. La diversité n'a pas de limite, à partir d'une vingtaine de végétaux différents.

Périodes de semis

Les semis des palets d'argile se font en septembre-octobre, et au printemps en mars-avril.

Le montage de l'opération:

C'est en soi une curiosité qui prolonge l'état d'esprit intitié par Fukuoka:
Le centre d'Agriculture Naturelle, créé par Panayotis Manikis, fonctionne sans structure administrative et sans finance. Il se manifeste juste par un jardin d'environ 6 hectares visitable, planté d'une centaine de variétés d'arbres fruitiers à Edessa. Il est équipé de quelques bâtiments destinés aux séminaires et est animé par des volontaires.
La municipalité d'accueil du projet de reforestation fournit l'infrastrusture (ici les installations désertées de la colonie de vacances de Kerateas qui permettent le logement des volontaires, la fabrication et le séchage des palets) et les éléments constitutifs des palets : graines, argile et Zeolite.
Le Centre apporte des compléments de graines et le matériel de fabrication des palets (bétonières, extrudeuse).
Les volontaires offrent leur temps.

Trois phases de production : ramassage de graines, lavage séchage et marquage de la provenance, fabrication des palets et dissémination à la main (on peut aussi employer des avions pour un travail plus extensif et rapide, la composition des boules et palets d''argile étant allégée avec du papier ou du coton).

Panayotis Manikis qui est le fondateur du Centre d'Edessa estime le coût final à 4 euro le stréma planté (un strema équivaut à 10 ares, c'est l'unité de calcul de la surface d'un terrain en Grèce) soit 40 euros par hectare, nourriture des volontaires incluse!

 

retour à la tête de chapitre

Retour page d'accueil