Les Oliviers

retour accueil
Association PELOPS
Actions environnementales, partage de passions et de connaissances
 
Les oliviers et les incendies
  Vues sur l'état d'oliviers brûlés, la reprise des arbres et taille de régénérescence

Randonnées Pelops
Faune Sauvage

Ateliers Pelops
portraits d'acteurs et de passionnés
Les Oliviers
Nos amis

L'été 2007 a été particulièrement catastrophique en matière d'incendies en Grèce. Pour se rendre sur l'oliveraie des Trois Tortues, il faut prendre après Tripoli une route qui passe par Megalopoli et Kalamata. Un tronçon de 40 km de forêts et de terres agricoles a été détruit par le feu. Jusqu'en novembre décembre 07, tout était noir de cendres avec une odeur omniprésente de feu, ce, jusqu'aux montagnes qui ferment l'horizon, à perte de vue. Puis petit à petit sont ressortis les plantes buissonnantes et à bulbes, le herbes et les plantes à fleurs pour, au printemps, développer des parterres abondants et diversifiés. Les images d'oliviers ci dessous montrent l'extrême résistance de l'arbre au feu... Mais il y a des limites à cette étonnante adaptation comme vous le découvrirez. Des images qui ne peuvent que donner aux oléiculteurs une solide confiance en leurs oliviers.

Viendront compléter ce tableau les recherches racinaires de Edy Spagnol sur les arbres ci dessous photographiés. Edy est l'un des modérateurs du forum bien connu de l'AFIDOL (www.afidol.org)

Contenu de la page : arbre calciné à Kalamata, un arbre non entretenu proche de Kalamata, une oliveraie d'arbres jeunes à Kalamata.Tailles d'avril-mai à Kalamata et Corinthe. Pour toutes questions : contact.marc@pelops.org

Cette première photos se passe de commentaire sur la résistance de l'olivier. L'arbre a complètement brûlé au centre en Août 07 et reprend tranquillement son cycle en rejetant massivement à la base et sur ses ramifications. (février 08).

Arbre calciné à Kalamata

Un beau specimen en arrêt définitif, pas de repousse à cet endroit particulièrement ravagé proche de Kalamata, novembre 07. Toute l'oliveraie a été profondément dévastée. Aucune reprise ici, tout est à recommencer. .

Pour toutes questions : pelops.org@gmail.com

Un arbre non entretenu proche de kalamata

Un arbre près de Kalamata, fin novembre soit 3 mois après les terribles incendies de l'été 2007. Le feu est rentré dedans à la base qui est désormais trouée. Le feuillage a roussi mais pas brûlé : Les feuilles sont encore présentes.
Au pied, les rejets sont déjà présents en pousses tendres et colorées. Sur les branches, idem, les rejets poussent dru.
Le même arbre en février et en mai 2008. En février l'arbre n'a pas plus évolué. Par contre en mai, la reprise est forte pour tous les végétaux
Les branchages en février puis mai 2008. Cet arbre a été laissé à lui même. Il n'a pour l'instant pas reçu de taille d'entretien. Juste à côté subsiste un souche complêtement calcinée jusqu'à la base et il ne reste aucune trace de l'arbre ancien... Mis à part quelques rejets qui repartent sur un bout de racine qui a échappé à la cuisson. Pour toutes questions : contact.marc@pelops.org

Une oliveraie d'arbres jeunes près de Kalamata

Septembre 07, un bon mois après les incendies, non loin de Megalopoli dans le Peloponnèse : jeunes arbres au feuillage bruni. Au sol autour des tronc un amas de cendres montrant la présence d'une belle quantité de matériaux inflammables (herbes? ). La base du tronc était peut-être mal entretenue.

La même oliveraie en fin novembre. Rien ne repousse sauf les herbes malgré cette persistance du feuillage qui laisse supposer peut être à tort que le feu a été relativement clément ici. L'oliveraie est intégralement détruite. Plus de suivi pour cette petite oliveraie.

Pour toutes questions : pelops.org@gmail.com

Tailles d'avril-mai à Kalamata

Mai 08 : Un oliveraie située à proximité de Kalamata ville célèbre pour son AOC et ses olives préparées en saumure vinaigrée. Elle se situe en bordure de rivière. Les feux se sont éteints non loin d'ici aux abords de la plaine où se concentrent les oliveraies de Kalamata. Une taille sévère a été pratiquée et les repousses sont foisonnantes. Le contraste des couleurs est étonnant : le noir de l'écorce calcinée, le blanc de la coupe franche des branches, le vert riche des repousses et de la végétation.
un tas de bois à écorce de charbon Plus proche de la rivière, une souche morte entourée d'une multitude de fleurs et de plantes.

Un exemple de la flore au pied d'un olivier brûlé. Les incendies semblent un souvenir lointain. Un botaniste pourrait peut être constater un changement de profil global de la composition des plantes dominantes...?

Pour toutes questions : pelops.org@gmail.com

Taille d'avril mai sur Corinthe :

Une oliveraie en février 08 sur le bord de l'autoroute Athènes Tripoli au niveau de Corinthe. L'environnement a totalement été calcinée l'été précédent Une partie des arbres a été épargnée à droite. On voit qu'une coupe sévère a été effectuée à gauche

Un zoom sur cet endroit permet de deviner les rejets au pied des arbres et une forte repousse sur ce qui reste des branches. La nature comme partout est verdoyante après avoir été stérilisée en août 07 dernier. La Grèce contraste énormément entre son aspect estival et la période Automne hiver, printemps où les pluies donnent naissance à un végétation exubérante et insoupçonnable lorsque le soleil a tout grillé en été. La nature semble bien adaptée aux incendies, en tout cas au niveau du sol. Pour les arbres, c'est une autre histoire qui s'inscrit sur une à plusieurs décennies.

Pour toutes questions : pelops.org@gmail.com

Retour à la page oliveraies

Retour page d'accueil