Faune Sauvage

retour accueil
Association PELOPS

Actions environnementales, partage de passions et de connaissances
 

Association ARCHELON à Athènes

  Rencontre avec l'association dans le cadre des Journées Faune Sauvage consacrées aux Tortues, 3 mai 2008.


Randonnées Pelops

Faune Sauvage

Ateliers Pelops

Les Oliviers
Nos amis

Cette association a pour vocation de soigner des tortues malades ou accidentées trouvées en mer à différentes occasions : prises dans les filets de pêcheurs, par des particuliers, accidentées et volontairement blessées. Archelon intervient sur les lieux de pontes pour protéger les nids et sensibiliser les particuliers, les pêcheurs et les hôteliers situés en zone balnéaire.
Le centre a été créé en 1994 grace à l'apport de différents sponsors.

Entrée du centre avec ses vieux wagons en bois


Nous avons été accueillis par Pavlos Tsaros qui a répondu avec bienveillance à nos nombreuses questions.
Pavlos présente la structure d'un nid de tortue
L'empilement des oeufs permet des échanges gazeux nécessaires au développement des petits.

Vue sur les grands bassins. Une seule tortue à l'intérieur.
Bassins plus petits pour les tortues nécessitant des soins intensifs, médication particulière et perfusions.
De droite à gauche Maria Evi, Stamatis, Myrto, en contemplation du bassin d'Omiros où il se fait toiletter.
Vue sur l'ensemble des grands bassins


Toilettage d'Omiros. L'animal est aveugle suite aux maltraitances de pêcheurs. Il ne pourra être relâché en mer et trouvera place à terme dans un aquarium d'accueil.

La tortue Marina, qui stressée ne contrôle plus sa flottaison. Un lest est installé sur sa carapace le temps que son organisme reprenne le contôle.
Une tortue trouvée avec un hameçon dans la gorge. Elle émet un son rauque à chaque prise de respiration.

Retour au sommaire Faune sauvage

Le centre Archelon, février 2008,

Les wagons de l'entrée
Le couloir d’accès bordé de vieux wagons en bois.

Le sourire épanoui de John Holliday, étudiant en Biologie présent sur le site grâce au programme de Volontaires Européens. Il nous guide parmi les installations
un élément des tableaux didactiques destinés à la sensibilisation du public aux problèmes rencontrés par les tortues dans leur vie sauvage : ingestion de cordages, d’hameçons, de corps étrangers divers.

La tortue Homère appelée ainsi à cause de sa cécité : des pêcheurs lui ont crevés les yeux. Cela laisse rêveur sur les rapports qu'entretiennent encore certains individus avec une Nature dont ils tirent leurs ressources...

Tortue avec sa nourriture : ici des calamars

Vue d’ensemble sur le site avec les bacs d’accueil des tortues. Certains ne sont pas accessibles au public pour limiter le stress des animaux.

Vue sur, dans le fond, du wagon recueillant les tortues dans un état grave nécessitant des soins intensifs, des perfusions. Les bacs sont chauffés à cette époque de l'année.

A côté des bassins, le wagon d’accueil.

Retour au sommaire Faune sauvage

Retour page d'accueil